On ne presente plus le groupe Air. En 7 albums, Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin ont largement démontré leur capacité à créer un univers artistique bien à eux, mêlant riffs de guitare et sons synthétiques. Dans la continuité, ils produisent en 2012 leur 8ème album, une bande son particulièrement originale.

Amour, Imagination, Rêve et… cinéma

Air et le cinéma, toute une histoire d’amour, d’imagination, de rêve. De l’amour tout d’abord, avec la bande originale du film Virgin Suicides de Sofia Coppola en 1999. C’est l’espace d’un week-end que le groupe compose le générique de fin avec le chanteur Thomas Mars (du groupe Phoenix) qui deviendra quelques années plus tard le mari de la réalisatrice. De l’imagination encore, avec une bande son composée en 2001 pour l’écrivain italien Alessandro Baricco par-dessus laquelle l’auteur lira des extraits de son livre City. Du rêve enfin, avec une bande son originale composée en 2012 pour la sortie en couleur du film Le voyage dans la lune de Georges Méliès.

Y a-t-il de l’Air sur la lune ?

C’est à l’occasion de la restauration du film de Georges Méliès que le groupe Air est invité à en produire la bande originale. Plus d’un siècle après sa réalisation, le film muet projette désormais ses lumières colorées aux sons d’une délicieuse Moon Fever, entrecoupé de truculentes Sonic Armada, de Seven Stars et autres Lava. Un Cosmic Trip assuré par un groupe qui ne manque par d’Air.

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le lundi 20 février 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.