Je vais vous faire découvrir une destination à part entière. Un seul voyage ne suffirait pas pour y voir toutes les merveilles.

En 3000 av J.C., des tribus esquimaux vivaient en Alaska, principalement de ressources animales, comme la chasse, la traite des fourrures et la culture des baleines…

Saviez-vous que l’Alaska était un ancien territoire russe d’Amérique ? Il fut vendu aux États-Unis en 1867 pour une poignée de dollars. Presque un siècle plus tard, le 3 janvier 1959, l’Alaska devient le 49ème état des États-Unis. Pendant cette deuxième moitié du XXème siècle, il tient une position stratégique dans la guerre Froide qui opposait à l’époque les États-Unis à l’Union Soviétique.

Présentation plus officielle

Sa capitale ? Juneau. Ses habitants ? Les alaskiens. Savez-vous pourquoi on nomme l’Alaska « grand pays » ? Parce que là-bas tout est démesurément grand. Grand, comme 1 718 000 km2, soit 3 fois la France, ou 18.7% des États-Unis, pour moins d’un million d’habitants.

D’un point de vue géographique

L’Alaska ne possède aucune frontière commune avec un autre état américain, c’est par contre par deux océans qu’il est bordé : l’Arctique au Nord et le Pacifique au Sud. Aujourd’hui, les paysages évoluent : des milliers de glaciers produisent des icebergs, ses montagnes s’élèvent, ses volcans continuent à créer des vallées lunaires… Le territoire privilégié des géologues.

Question climat ?

Dans chacune des trois grandes régions, le littoral du Pacifique Nord, la presqu’île d’Alaska et les îles Aléoutiennes, le climat est aléatoire. En été, il fait jour 24h/24, et la température moyenne est de 30°C, l’hiver est très long, et les températures sont glaciales, pouvant atteindre les – 50°C. L’écrivain Jack London dit un jour : L’Alaska est le pays, où le whisky gèle, et peut servir de presse-papiers durant une bonne partie de l’année.

Faune et flore ?

Des monts éternels, des fleuves d’une rare puissance, des forêts à perte de vue, des lacs géants, une toundra luxuriante ; en bref une nature époustouflante ! L’Alaska est depuis toujours le domaine privilégié des ours, caribous, élans, saumons et aigles chauves : une véritable ode à la nature.

Des régions très différentes : au Sud, s’étend le vaste golfe d’Alaska aux eaux semées d’icebergs. On y trouve les deux plus grands glaciers : le « Malaspina Glacier » et le « Bering Glacier ». Au Nord des vallées de la Matanuska et de la Sutsinase dessine une gigantesque zone de taïga, sorte de forêt boréale. Les spécialistes dénombrent à un millier, le nombre d’espèces animales présentent sur le territoire.

De nombreux volcans sont encore aujourd’hui en activité, citons les plus connus : le Pavlov, un des plus actifs, et le Mount Redoubt, qui crachait encore des cendres en mai 2009. Aussi étonnant que cela puisse être, il y a de nombreuses îles, un chapelet long de 1900 km, étiré à travers l’immense chaîne aléoutienne, trait d’union entre l’Asie et l’Amérique, et la Sibérie et l’Alaska. Vous me croyez maintenant quand je vous dis qu’en un seul voyage il est impossible de tout découvrir ?

Les plus beaux parcs nationaux d’Amérique.

Les parcs nationaux sont les zones les plus protégées, dotées d’une nature généreuse. Le plus connu est le Denali National. Dominé par la cathédrale blanche du Mont McKinley, c’est le toit de l’Amérique haut de 6 195 mètres. Il y a aussi, le Wrangell – St Elias National Park, le plus grand du pays avec ses 53 000 km² : la superficie de l’Auvergne et de la Bretagne réunies. Vous entrerez en communion avec la nature, prendrez le temps… Tout simplement.

L’Alaska, tellement plus encore… Un des plus beaux sites mondiaux. Par sa diversité, l’Alaska est le lieu idéal pour vivre l’aventure avec un grand A : randonnées, kayak, rafting, escalade de glaciers.

Les treks à ne pas manquer !

Un bon niveau est recommandé, il faut être préparé, car souvent les conditions météorologiques sont difficiles. Pensez à bien rester dans les sentiers, car des animaux sauvages rodent dans ces grands espaces !

Le plus connu est « Chilkoot Trail », 56 km de marche ! La piste Chilkoot est devenue la destination populaire pour les habitants du territoire canadien de Yukon et de nombreux touristes étrangers venus admirer les paysages hors du commun. Pour préserver le site et la nature, les visites sont très réglementées. Sur place, vous aurez le choix : neuf terrains de camping sont présents.

La « Resurrection Pass Trail », 62km, un chemin tracé par des chercheurs d’or. L’appel de la nature !  Parcourez les sentiers battus de cet incroyable parc naturel, où d’incroyables paysages défileront devant vous. Vous aurez facilement accès aux zones de la toundra, d’une flore des plus luxuriante.

Et les sports d’eau…

Ceux qui aiment le kayak de mer seront servis ! Trois parcs se prêtent à ce sport. Il y a le parc « Misty Fjords National Monument », où vous pagayerez à travers les canaux et une rivière d’eau vive. Le second parc est le « National de Glacier Bay », situé dans l’état américain du Montana ; des montagnes à perte de vue, avec des milliers d’espèces animales et végétales, un des écosystèmes les plus protégé du pays. Le troisième parc est le « National de Kenai Fjords », un lieu de rencontres entre les montagnes, les glaces et l’océan.

Partez découvrir l’Alaska, vous n’en reviendrez pas !

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le jeudi 3 janvier 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.