De tout temps, l’Homme a cherché à explorer, découvrir, à aller toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus vite ! Je ne vous apprends rien ? Mieux explorer l’Univers, savoir ce qui nous entoure, ce qu’il y a là ou là-bas… le voilà le rêve de l’Humanité !

Viser la Lune : « Un petit pas pour l’Homme, un bond de géant pour l’Humanité », comme l’a si bien dit Neil Amstrong !

C’est le 20 Juillet 1969 que le module lunaire Eagle se pose sur la Lune, appelée aussi « Mer de la tranquillité ». Pourquoi porte-t-elle ce nom ? Et bien, parce que sous  Galilée, voyez-vous, les astronomes pensaient que les tâches sombres sur la Lune étaient des mers. Étrange hein ? En réalité c’est un désert, car assurément il n’existe ni marée, ni tempête… sur la Lune.

Entre 1969 et 1972, douze astronautes américains dans le cadre du programme Apollo ont marché sur la Lune. Dernière en date… « Apollo 17 ». Rendons un salut lunaire à l’astronaute américain Neil Armstrong. Le premier homme à avoir marché sur la Lune le 21 juillet 1969. Une mission périlleuse nommée « Apollo 11 ». Neil s’est éteint dans la plus grande intimité,  il y a quelques jours, le 25 août 2012.

Petite anecdote : Neil aura jusqu’au bout eu le sens des symboles ! Savez-vous pourquoi ? Celui-ci quitte la Terre au moment même ou le robot « Curiosity » commence à sillonner le sol de Mars ! La NASA l’a baptisé « Bradbury Landing », clin d’œil à l’auteur de science-fiction Ray Bradbury décédé en juin dernier. Ses livres ont permis d’envisager qu’une forme de vie sur Mars était « possible »…

Un demi-siècle plus tard…

La conquête spatiale passionne toujours autant les grandes puissances : les USA, la Russie et même la Chine et l’Inde ! Mais il faudra du temps et le budget nécessaire pour y parvenir. Les ambitions et les projets sont nombreux, comme celui de la Russie pour la mission « Phobos-Grunt », qui souhaite une coopération internationale pour aller étudier de plus près un satellite de Mars. Fait plus surprenant encore, les Japonais ont réussi il y a quelques années à poser un appareil nommé « Hayabusa » sur un astéroïde afin de prélever quelques infimes particules de poussières. Cela a permis une meilleure compréhension des astéroïdes et in fine l’origine du système solaire.

Objectif Mars !

La Russie a pour projet d’ici 2018 la construction d’un titanesque « cosmodrome » dans l’Extrême-Orient russe à Vostochny. En ce qui concerne la NASA, c’est également en 2018, voire 2019 quelle souhaite retourner sur la Lune, ça se prépare, ça se prépare !!! Quant à l’agence spatiale chinoise, nettement moins pressée, elle explorera la Lune grâce à des robots, puis probablement des hommes d’ici 2025/2030. Aller sur Mars, ça se prépare, ça ne s’improvise pas ! Une coopération inévitablement… planétaire.

Le prochain grand défi de l’Humanité sera de marcher sur Mars. Une chose est sûre, aucun voyage ne sera possible sans une collaboration mondiale. Un projet d’une telle envergure nécessite de réunir toutes les forces possibles, et de ne négliger personne. Il faudra très certainement compter sur la participation des Chinois et des Indiens.

George Méliès et son « Voyage dans la Lune », illusion ou prédiction ?

G. Méliès est le premier réalisateur, mais aussi le créateur du premier studio de cinéma en France. Il est connu pour les évolutions qu’il apporta aux techniques cinématographiques telles que les trucages, les effets spéciaux ! C’est quelque chose d’unique pour l’époque : 1902 je vous rappelle ! C’est encore les débuts du cinéma, incroyable, non ? Justement, son film « Voyage dans la Lune » est le premier à être classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il y a de quoi : c’est LE chef-d’œuvre mélangeant à merveille les illusions photographiques et les innovations techniques ! C’est aussi, il faut le dire, le tout premier long métrage de 16 minutes. Un tel succès, que son film est exporté aux États-Unis.

Y a-t-il de l’Air sur la Lune ?

Le saviez-vous ? La « Fondation Groupama Gan pour le cinéma » vient de restaurer et recoloriser le film en y incorporant en bande son du groupe musical Air.

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le samedi 1 septembre 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.