Le 25 janvier dernier, j’ai eu l’occasion d’assister à Launceston en Tasmanie à un feu d’artifice de l’Australia Day, la fête nationale australienne. Si en France nous fêtons la Révolution, les australiens font eux la révolution pour changer leur fête nationale. Explications.

Une fête nationale australienne aux couleurs de la souveraineté britannique

Historiquement, l’Australia Day commémore l’anniversaire de la création de la colonie britannique sur le sol australien. C’est en 1788, sur les terres de l’actuelle ville de Sydney, que le capitaine Arthur Phillip vint planter le drapeau de la couronne britannique.

L’Australia Day, le plus grand événement civique d’Australie

Pour les australiens contemporains, l’Australia Day est un jour chômé où il est de tradition de se retrouver entre amis et en famille autour d’un barbecue. Le traditionnel feu d’artifice est également à l’honneur dans bon nombre de villes et de villages. J’ai pu par exemple assister le 25 janvier dernier à celui de Launceston, ville moyenne située en Tasmanie (voir vidéo ci-dessous).

Enfin, l’Australia Day est également l’occasion pour les autorités nationales de désigner l’Award de l’australien de l’année. Selon plusieurs critères et catégories (sciences, arts, religion, sport…), l’heureux élu recevra un trophée en présence du Premier Ministre dans la ville de Canberra, la capitale australienne.

Une fête nationale contestée : « l’Australia Day, le jour de l’invasion »

« Cette journée célèbre la place et l’importance du peuple premier dans la vie de la nation »

Si l’Australia Day se veut être selon les institutions australiennes « la journée célébrant la place et l’importance du peuple premier dans la vie de la nation », une partie de la population (notamment aborigène) remet aujourd’hui en cause la date anniversaire du 26 janvier. Ainsi, des manifestations parallèles ont été organisées depuis les années 90 afin de contester l’Australia Day, renommé pour l’occasion « jour de l’invasion ». Le message politique est clair : la date de la fête nationale australienne doit avant tout symboliser le peuple premier (les aborigènes) et non les premiers colons. Plusieurs autres dates ont ainsi été proposées depuis ces mouvements, mais sans pour le moment obtenir un véritable consensus.

L’Australia Day est-elle pour les australiens cette fête civique qui, selon le discours officiel, est censée « promouvoir compréhension, respect et réconciliation entre les communautés » ? Pas pour tous, assurément…

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mardi 29 janvier 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.