Ils sont deux. Un de nos coups de coeur 2011. Leur deuxième album « Self help for beginners » sorti en juin dernier n’a pas laissé les dance-floors européens indifférents. Musiciens du monde, David Cox et Rissel Crank produisent une musique électro puisant son inspiration dans les années 80.

Not only for beginners…

Signé à ses débuts sur le label français Kitsuné Music, le duo Autokratz revisite une musique électronique sombre et ondulatoire. Limite proche de la New Wave des années 80. Limite. Il n’empêche, le duo anglais prend son envol en 2008 et fait ses premières armes avec Underworld et The Prodigy. Commence alors une tournée internationale. Les musiciens deviennent voyageurs du monde.

…but self help for beginners

En 2011, le deuxième album d’Autokratz « Self help for beginners » mûrit le concept. Oscillomètre entre les tubes dance-floor (The Seventh Seal, Every Little Scar…) et des titres plus sombres (Opposite Of Love, My Own Black Heart…), on aimera le duo Autokratz pour les régressions de leur musique, promptes à nous redonner en 2012 la pêche nécessaire pour absorber l’année électronique en toute « zénitude ». Self help… Merci Autokratz.

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mercredi 4 janvier 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.