C’est à Paris, dans le 18ème arrondissement près de la Butte Montmartre que nous vous emmenons cette semaine pour vous raconter l’histoire du Moulin Rouge, un moulin pas comme les autres.

Rendons hommage aux initiateurs Joseph Ollerson et Charles Zidler qui le 6 octobre 1889 ouvrirent le mythique Music-Hall : le « Moulin Rouge » de Paris ! Un lieu extravagant pour l’époque attirant une foule en délire avec sa piste de danse spacieuse, sa galerie d’Art, son somptueux jardin, et des promenades à dos d’âne pour amuser les dames… Pari gagné pour ces deux redoutables hommes d’affaires : le public est séduit !

La haute bourgeoisie de l’époque y trouve dans ce lieu son quartier général. La fin du 19ème siècle aussi appelée « Belle Epoque », marqué sans conteste par une période de paix et d’optimisme dans de nombreux domaines : social, économique, politique et même technologique !

Les ingrédients du succès ?

Une architecture de salle révolutionnaire, des décors somptueux collant au style de l’époque, des thèmes de soirées où festivités et humour s’entremêlaient à merveille : des spectacles féeriques inspirés du cirque, des attractions célèbres comme celle du « Pétomane »,  des costumes affriolants osés mais qui plaisent. C’est l’engouement et le début de la longue histoire du Moulin Rouge ! Les gens du monde entier font le déplacement pour admirer ce lieu légendaire. Les bohèmes et les artistes en font leur lieu de prédilection. Renoir et Lautrec y exposaient leurs plus grandes œuvres, ce qui valut au Moulin Rouge une notoriété internationale !

Qu’en est-il des spectacles ?

Une nouvelle danse fait son apparition : le « french cancan » ! Des femmes légèrement dénudées se déhanchant avec grâce sur la piste : c’est le début des premières « revues ». Le succès est à son comble les dix premières années, mais va décliner subitement, lors d’un spectacle qui va choquer les mœurs de l’époque : « Quat’zarts ». C’est en 1902 que l’heure du denier bal a sonné ! Mise en scène de Cléopâtre nue portée par quatre hommes virils accompagnés de jeunes filles tout aussi dénudées. C’était la scène de trop !

L’année suivante va marquer un tournant important de l’histoire du Moulin Rouge ! De grands travaux furent entrepris par le célèbre architecte Niermans ; créateur du « Casino de Paris », des « Folies Bergères » et autres lieux prisés de la Belle Epoque. Jusqu’à la Première Guerre mondiale le Moulin Rouge a été le « temple du dîner-spectacle cabaret », une grande première ! Les spectateurs étaient au rendez-vous pour rire et s’émouvoir devant les revues les plus connues comme « Voluptata », la « Feuille de Vigne », le « Rêve d’Egypte », ou encore « Tais-toi tu m’affoles »… Un vrai régal pour le public, totalement conquis.

1907 : les années « Mistinguett » dans «La Revue de la Femme ». Une dame de caractère, chanteuse et actrice comique à la répartie poignante ! Son talent séduit à l’unanimité les spectateurs !

L’histoire du Moulin Rouge aujourd’hui ?

Le Moulin Rouge, c’est encore et toujours des revues plus belles et raffinées, des strass et des paillettes, des plumes, des décors toujours plus fous et des filles toutes plus surprenantes les unes que les autres. Sa magie opère sur le monde entier. Au fait, avez-vous vu le film « Moulin Rouge » ? Qu’en avez-vous pensé ?

Petite anecdote : Le Moulin Rouge est le plus grand client de champagne au monde, avec plus de 350 000 bouteilles consommées par an !

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le samedi 6 octobre 2012

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.