Alliés d’un jour ne rime pas avec toujours… Des enjeux politiques, économiques et idéologiques sont au cœur du conflit qui oppose les États-Unis et l’URSS au milieu du siècle dernier. Remontons un peu plus loin en arrière : pour rappel, à la sortie de la seconde guerre mondiale, les grands vainqueurs se partagent la ville de Berlin en 4 secteurs distincts ; américain, français, anglais et soviétique. Alliés autrefois, main dans la main au combat… mais, après la guerre rien n’a plus été pareil, la situation se compliqua, et les relations se détériorèrent.

Bref rappel de la guerre froide

Les États-Unis luttaient de toutes leurs forces contre le communisme qui s’opposait aux valeurs du « monde libre ». Confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances : États-Unis et URSS. C’est aussi l’époque de la course à l’armement, au  nucléaire, aux actions secrètes et à l’espionnage… et bien sur comme toujours… la conquête de l’Espace !

RFA contre RDA

Je m’explique, la RDA pour République démocratique allemande, et la RFA, « F » comme Fédérale. Pour faire bref, la RDA étaient les « gentils » et la RFA les communistes ! A l’époque, un grand nombre d’Allemands fuyaient la RFA, jugée trop autocratique et dictatoriale.

L’Allemagne se divise : Ouest/Est !

Qui commandita la construction du mur de Berlin ? Deux hommes : Walter Ulbricht, un stalinien dans l’âme et Erich Honecker : tous deux membres du parti communiste allemand. Ce fut ensuite le tour de l’armée populaire et de la police des frontières de prendre le relais afin de créer une frontière entre l’Est et l’Ouest de l’Allemagne. C’est dans la nuit du 12 au 13 Août 1961 que le mur de Berlin autrement appelé « mur de la honte » pour les Allemands de l’ouest et « mur de protection antifasciste » pour les autres fut construit.

Lorsque les berlinois se réveillèrent au petit matin…

Oh stupeur ! Ce qui deviendra l’historique « mur de Berlin » de 155 km venait d’être construit ! Vous n’imaginez pas la cohue dans la ville ! Berlin Est était sous contrôle de la RFA. De nombreux habitants se retrouvèrent bloqués du mauvais côté du mur et ne pouvant plus regagner leur domicile. Des logements de fortune furent construits à la hâte du côté Ouest de Berlin afin de pouvoir accueillir tous ces nouveaux arrivants !

Le seul moyen « régulier » de traverser ce mur ? Le « Checkpoint Charlie » : l’unique point d’entrée entre l’Est et l’Ouest de la ville. De nombreuses personnes ont tenté de s’évader grâce à des moyens imaginatifs et surprenants afin de fuir le modèle communiste : tunnels, voitures, bateaux, câbles métalliques, déguisements ou encore  plus insolite, se dissimuler dans une planche de surf creusée à la main… Vous voulez la plus spectaculaire ? Une évasion collective de 57 personnes. Que firent-elles ? Elles creusèrent un tunnel juste sous les fortifications de la frontière. Échec et mat les fugitifs ! L’armée avait plus d’un tour dans son sac pour les contrer : la RFA renforça son dispositif en équipant le mur de caméras de surveillance.

Après  28 ans de répression : la chute !

La chute du mur de Berlin, premier pas vers la réunification. Lorsque le président Russe Mikhaïl Gorbatchev fit sa visite officielle en RFA en mai 1987, celui-ci mena une politique novatrice marquée par l’abandon de la « doctrine Brejnev ». Le 7 octobre, de nombreuses manifestations de protestations contre le régime eurent lieu et les allemands demandèrent à Gorbatchev de leur venir en aide.

1989 : libération ! Le mur de Berlin s’effondre. L’information est relayée pas les médias au monde entier : l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest sont enfin réunies et ne forment plus qu’un en date du 3 octobre 1990 ! Des milliers de Berlinois de l’Est comme de l’Ouest se regroupent autour du mur de la « honte » pour célébrer la fin de 28 années de séparation, mais aussi des européens voulant assister à ce moment historique.

J’allais oublier… Il va s’en dire que la date du 3 Octobre 1990 représente aujourd’hui la  « fête nationale allemande » !

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le dimanche 11 novembre 2012

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.