Plantons le décor : Le pays dont je vais vous parler se situe en Amérique du Sud. Sa capitale ? Santiago. Un pays où la culture européenne est très présente et affirmée, comme en Argentine. Dans les années 1970, le pays tout entier est sous la dictature d’Augusto Pinochet : chômage, liberté de la presse abolie, couvre-feu instauré, vous aurez tous reconnu le Chili ! Mais, avez-vous déjà entendu parler de la route de la Carretera Austral ?

Une des plus grandes réalisations du « régime militaire d’Augusto Pinochet ». L’objectif ? Construire une route, capable de relier les communes les plus reculées du Chili aux grandes villes : de la ville de Puerto Montt à Villa O’Higgins. Il fallait trouver des voies de pénétration vers les fjords, les cols et les montagnes. La Carretera, ou route du bout du monde ; véritable réseau de circulation terrestre, permettait d’accéder de l’Ouest à l’Est, et à 100 000 habitants des vastes régions de sortir de leur isolement.

Avant de se lancer dans ce grand projet, le gouvernement chilien lança plusieurs expéditions scientifiques afin de mesurer la réalisation et le tracé de la route. C’est alors qu’en 1976, commencèrent les travaux de la route méridionale par le corps militaire du travail chilien « la Cuerpo Militar del Trabajo ». C’est plus de 10 000 soldats qui travaillèrent d’arrache-pied sur ce projet !  Le plus coûteux ouvrage d’art du XXème siècle au Chili. Pour l’état chilien, la réalisation de cette route était d’une importance capitale pour le développement du pays tout entier, un vrai défi, tant d’un point de vue commercial que touristique.

Un projet d’envergure, qui a malheureusement couté la vie à de nombreux soldats, surtout au cours de l’opération de « dynamitage ». De plus, la construction fut de nombreuses fois freinée par des obstacles naturels : montagnes, piste caillouteuse ou terreuse et d’une largeur restreinte.

La route de la Carretera Austral c’est 1 240 km de longueur, avec une moyenne de 4.5 mètres de largeur, et des pentes pouvant atteindre jusqu’à 12%. Si vous souhaitez la parcourir, nous vous conseillons d’utiliser un 4×4, le véhicule le plus adapté à ce type de route. La route de la Carretera traverse un très grand nombre de parcs et de réserves naturelles, des forêts, des vallées, des montagnes rocheuses surmontées de glaciers,  des rivières, des fjords… une succession de paysages sensationnels !

Alors si vous avez l’âme d’un baroudeur et que vous aimez les parcs et les grands espaces, rendez-vous au Chili !

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le samedi 23 mars 2013

Vos commentaires

« Plantons le décor : Le pays dont je vais vous parler se situe en Amérique du Nord  »

Le Chili, en Amérique du Nord .. Euhh , c’est nouveau ?
Il y a eu un glissement de terrain dont personne n’a parlé ?

Aux dernières nouvelles, le Chili se trouve toujours en Amérique du Sud. Merci à vous, nous avons corrigé cette erreur :-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.