Sur les 7 merveilles du monde, la statue de Zeus est la seule à se situer dans le monde occidental, et pour les grecs, bien plus qu’une statue, elle représente l’hommage ultime à Zeus, leur dieu grec !

Il faut savoir qu’en ce temps là, la ville d’Olympie accueillait tous les 4 ans les « Jeux Olympiques », les champions dédiaient leur victoire à Zeus !

C’est au célèbre sculpteur athénien Phidias que la gigantesque statue de Zeus fut commandée par les habitants d’Olympie en 436 avant J.C, peu de temps avant la construction du Temple. C’est au cœur de celui-ci que la statue de Zeus trônait majestueusement, un lieu sacré de la religion grecque ! Du haut de ses 13 mètres, Zeus était assis sur un trône incrusté de pierres précieuses. Quant à sa tête, elle était ornée d’une élégante couronne d’oliviers en argent, représentant les Jeux Olympiques ! Sa robe, ses sandales, sa barbe et sa draperie étaient en or, tandis que sa peau, ses bras, son torse et ses autres membres étaient en ivoire. Cette statue avait à la fois un air divin et sacré, d’où son appellation de « Statue de Chryséléphantine » ; la blancheur et la régularité de l’ivoire rendaient le reflet de sa peau incroyablement net.

Les symboles ne s’arrêtaient pas là… Zeus ne serait pas Zeus sans ses attributs représentant son pouvoir ! Dans sa main droite, une figure d’Athéna Nikê, symbolisant la victoire et à sa gauche, un sceptre surmonté d’un aigle royal, emblème lui aussi, de la toute puissance et de la royauté.

La statue de Zeus : une construction méthodique

La statue chryséléphantine de Zeus n’était pas uniquement destinée à être visuellement exceptionnelle, mais également à montrer le talent de ceux qui l’ont construite. A cette époque déjà, il était important de montrer d’où l’on venait, mais surtout qui l’on était ; d’où le choix des matériaux nobles comme l’ivoire et les pierres précieuses, jusqu’à l’armature de la statue, réalisée en bois, avec de fines dalles d’ivoire sculptées, pour représenter la chair de Zeus, afin de duper celui ou celle qui le regardait.

Petites anecdotes !

Saviez-vous ce que faisaient les prêtres pour protéger la statue de Zeus ? Ils l’enduisaient d’huile d’olive ! Original, non ? Autre information : après de multiples études, les experts pensent qu’il a fallu plus d’une tonne d’or et autant d’ivoire pour réaliser cette merveille !

Il n’existe aucune réplique en marbre ou en bronze. La plupart des informations sur la nature de la statue de Zeus sont empruntées des versions reconnaissables mais approximatives des pièces de monnaies romaines, et de celles retrouvées dans la région d’Élis. Cependant, quelques documents historiques très détaillés du « voyageur Pausanias » décrivent de manière authentique la statue, et de nombreuses légendes témoignent aussi de la magnificence et de la beauté unique de celle-ci !

Il est difficile de confirmer précisément l’événement qui a causé sa disparition. On sait de source sûre, que le temple de Zeus a été détruit en 426 après J.C sur ordre de l’empereur byzantin Théodose II, après avoir banni les Jeux Olympiques pour des raisons religieuses, mais la statue de Zeus… un séisme comme les autres ? La malédiction des 7 merveilles… il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté-là ?

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le lundi 20 mai 2013

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.