Vous avez soif de liberté, vous aimez l’inconnu, la découverte de nouveaux territoires, de nouvelles personnes ? Ne pas savoir de quoi demain sera fait ? Alors ce sont des vacances en mode « backpacking » qu’il vous faut ! N’hésitez plus une seule seconde, prenez votre sac à dos et partez à l’aventure !

Un mode de vie

On dit souvent des backpackers que ce sont des courageux, des téméraires, des intrépides, d’autres disent qu’ils sont fous de partir comme ça, à l’aventure à l’autre bout du monde », mais Paulo Coelho disait très justement : Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… Elle est mortelle. Il n’y a pas d’âge ni de moment précis pour décider de partir. Le backpacking est un mode de vie, une philosophie.

Plus encore…

C’est la « rencontre » au cœur même du voyage : c’est la découverte des populations, des autres voyageurs, le partage au quotidien, dans la plus grande quiétude. Être libre, partir sans contrainte de temps ni même de lieu, vivre comme eux, chez eux, apprendre leurs rites et leurs coutumes, leurs façons de faire, de penser et d’agir… Revenir émerveillé, avec un regard toujours plus positif sur le monde, pour mieux repartir, et apprendre encore et toujours du monde qui nous entoure.

Une expérience enrichissante.

Où que vous partiez, c’est au quotidien que les mots « rencontre » et « partage » prendront tout leur sens ! Le backpacker est un aventurier, c’est certain, mais c’est avant tout un amoureux de la nature et des grands espaces. Il a une envie démesurée de liberté, d’apprendre et de rencontrer. En s’ouvrant au monde, aux civilisations, aux cultures, on apprend beaucoup des autres et surtout sur soi.

Où dormir ?

Que vous séjourniez en guest house, en auberge de jeunesse, en hôtels, ou mieux encore chez  l’habitant, l’expérience sera inoubliable.

Un tel voyage s’improvise au jour le jour, mais nécessite une organisation au préalable.

Il y a trois questions essentielles à se poser avant le départ :

– Où je pars ?

– Pour combien de temps ?

– Et la dernière : que dois-je emmener dans mon gros sac ?

Réponse : le strict minimum. Votre sac sera pendant cette période plus ou moins longue votre plus fidèle compagnon, c’est tous les jours que vous le porterez ; qu’il pleuve, qu’il vente, ou sous un soleil de plomb ! Moins vous emporterez avec vous, meilleur votre voyage sera. Le tout est d’emporter avec vous l’e-s-s-e-n-t-i-e-l. Pas question de prendre dix pantalons, 20 tee-shirts… (Lire nos astuces et conseils pour voyager léger).

Bien plus qu’un simple sac, votre plus fidèle compagnon !

Une organisation s’impose ! Sur de nombreux blogs, les voyageurs en backpack recommandent un sac de 80 litres maximum. Au-delà, les kilomètres journaliers risquent d’être pénibles. Pensez au confort du sac : sangles, poches multiples, l’arrière de votre sac doit comporter des coussinets en mousse, et surtout vérifiez son imperméabilité. Certains sacs sont vendus avec une « capote » de protection, idéal pour que tout soit au sec.

Les petits équipements à ne pas oublier !

Un couteau suisse, une lampe de poche, un briquet, des lunettes de soleil, une excellente paire de chaussures, indispensable pour les longues heures de marche, une petite trousse médicale, une carte du pays, une house de protection pour votre passeport, une copie de celui-ci à garder dans votre sac avec quelques billets locaux de secours, les coordonnées de votre ambassade que vous trouverez sur le site du Lonely Planet, un petit guide des rudiments linguistiques du pays, un carnet pour noter les bonnes adresses, le nom d’une ville, dessiner un moment marquant, un téléphone portable de secours, même éteint.

Conseil d’ami, avant de partir, allez sur les sites des ambassades pour connaître le climat, les vaccins à faire, et surtout le climat géopolitique du pays  (lire notamment l’article préparer un tour du monde : vaccins et santé).

Amis globe-trotteurs, à vos sacs, prêt, partezzz ! Bonne route à vous.

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le lundi 14 janvier 2013

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.