Paris détient à coup sûr la palme de la ville qui a le plus de monuments classés : des sites touristiques tous plus spectaculaires les uns que les autres. En leur honneur, Richard Faille édita à partir de 1996 une série de jetons touristiques appelés aussi « médailles souvenirs » ou encore « médailles touristiques ».

La petite histoire des célèbres jetons touristiques de 2€  !

Je suis certaine que vous avez tous mis un jour 2€ dans la machine d’un musée pour avoir votre médaille, je me trompe ? C’est avec la « Monnaie de Paris » que Richard Faille créa il y a quelques années un partenariat. Une société au savoir-faire ancestral en matière de fabrication de monnaie. Avec ses douze siècles de tradition à son actif, la monnaie de Paris est la plus ancienne productrice de monnaie au service de l’Etat. Ce qu’elle produit ? De l’euro, des pièces des monnaies de collection, des médailles, des décorations officielles et fonds d’objets d’Art. Son petit plus, elle détient l’exclusivité de la frappe des « euros français courants ». Son champ d’action ne s’arrête pas là, elle lutte également contre la contrefaçon au niveau européen, s’associe à de nombreuses associations collectives et forme des partenariats culturels…

Avis aux voyageurs, plus de 1800 « médailles souvernirs » à collectionner !

Depuis 1996, il est possible d’acheter ces pièces dans les 500 distributeurs sur tous les sites touristiques de France. Voilà une excellente manière d’inciter les enfants à visiter un maximum de musées, une sorte de bon point comme à l’école ! Il existe tout de même 1 800 jetons touristiques à collectionner, répartis sur les territoires nationaux et européens. ll vous en faudra des week-ends pour espérer un jour terminer votre collection !

A quoi ressemblent ces jetons ? D’un  côté, on retrouve le monument gravé, l’autre est millésimé et marqué du logo de « la Monnaie de Paris ». Un souvenir du lieu exploré, tant pour les touristes que les fervants collectionneurs.

A savoir qu’aujourd’hui, la Monnaie de Paris n’a plus le monopole de la « frappe » et a deux concurrents : « La Maison Arthus-Bertrand » (rien à voir avec Yann le photographe reporter que nous connaissons tous) et la « Joaquin Jimenez ». Les frontières se sont également ouvertes aux étrangers, notamment à la fabrique « Token-Mauquoy » en Belgique et « Tower Mint » en Angleterre.

Mille et une manières de collectionner vos jetons touristiques !

Pour les collectionneurs invétérés, appelés aussi les jetonneux, il est possible d’obtenir les pièces de quatre manières différentes :

Pour les plus passionnés, il y a des sites spécialisés et des forums où l’on peut échanger, ou simplement s’informer en temps réel de toutes les nouveautés. Des lieux virtuels où sont organisées des rencontres pour mettre en contact les collectionneurs entre eux et faciliter les échanges. J’ai même trouvé l’existence du « JTC » : le salon du jeton touristique qui a lieu tous les deux ans.

Amis collectionneurs, vous voilà parfaitement informés sur comment obtenir les jetons touristiques de la Monnaie de Paris : que ce soit sur les sites touristiques, internet, forums ou salon, vous y trouverez tous votre bonheur, j’en suis certaine!

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le jeudi 6 février 2014

Vos commentaires

bonjour, je trouve stupéfiant de ne pas trouver un site qui permet d’imprimer un listing des pièces de monnaies des monuments de France existant, chacun doit se débrouiller.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.