Les voyages festifs, vous connaissez ? Si je vous dis Ibiza, Goa, Hvar, ou bien Koh Phangan en Thaïlande, ça vous tente ? Si ces destinations font rêver, elles sont aussi l’occasion pour de nombreux voyageurs de pratiquer une discipline universelle : la fête, la fiesta, the party !

De jour comme de nuit, les bars, les discothèques, les plages privées sont là pour vous accueillir pour un week-end, une ou deux semaines, un mois. Les fêtards, plus communément appelés « les teufeurs ». Ils n’hésitent plus à se déplacer des quatre coins du monde, pour aller faire la fête dans ses lieux mythiques, et danser de jour comme de nuit sur les rythmes endiablés des DJ les plus prisés…

Ibiza, la Jet setteuse !

Parmi les lieux les plus mythiques de la fête et de la démesure commençons par l’île d’Ibiza, le paradis des noctambules ! Elle doit sa renommée internationale aux années 60′, où elle était le lieu culte des Hippies et de la culture underground. Aujourd’hui ? Elle est la capitale de la fête en Europe. En période estivale, l’île ne désemplit pas ! De jour comme de nuit, les discothèques, les bars et les plages privées sont bondées de jeunes, prêts à mettre le feu sur le dance-floor. Un style de vacances pas des plus reposant, mais comme on dit souvent « Quand on aime la fête, on ne compte pas » ! L’ambiance y est paraît-il unique et enivrante… Les discothèques les plus connues sont le Pacha, le Privilège, l’Amnésia et le Space. Les meilleurs DJ s’y produisent, pour faire danser leur public chaque jour jusqu’au bout de la nuit.

Les Party’s de Goa en Inde, l’Ibiza à l’indienne !

Goa est le plus petit Etat de l’Inde. Sa renommée date elle aussi des années 60/70 : des groupes d’hippies américains et européens s’y étaient installés, pour explorer une nouvelle société en quête de liberté. Ils avaient trouvé un coin isolé, où une nature abondante et tropicale régnaient. Ils pouvaient y vivre en communauté, sans contrainte, pour fuir la société de consommation naissante de leurs pays. Quarante ans plus tard… le tourisme de masse s’y est installé. Goa compte un million d’habitants à l’année, et près de quatre en période estivale. Longtemps préservé, ce coin de paradis est entré il y a dix ans dans la frénésie du tourisme de masse : les fêtards et autres babas-cool viennent passer leur vacances et faire la fête !

Les plages d’Arambol et de Kalangut sont les lieux de prédilection des jeunes noctambules. Vierges il y a encore trente ans, elles sont devenues aujourd’hui le terrain de loisirs des touristes Indiens depuis que l’Inde est en pleine croissance économique. Dire qu’il y a dix ans à peine, ils ne connaissaient pas le mot « vacances »…
Les chants mystiques et la guitare de l’héritage des hippies ont laissé place à la musique trance et à la techno. Ambiance « wave » garantit ! Pour info, saviez-vous qu’à Goa il est possible de se marier comme à Las-Vegas ? Un mariage à la Bollywood, à la manière princière… Les Russes en raffolent !

La Full Moon Party à Koh Phangan en Thailande

C’est à la fin de chaque mois qu’a lieu sur la plage, la « Full Moon Party » de Koh Phangan, dite « Fête de la pleine Lune ». Mais qu’est-ce qui attire autant les foules ? La magie de la lune peut-être ! Elle a débuté il y a plus d’une vingtaine d’années, avec un groupe de touristes, qui pensaient que le plus bel endroit pour admirer la lune était la plage de KohPhangan. La Full Moon Party a prit aujourd’hui une ampleur internationale : entre 8 000 et 12 000 personnes en basse saison et près de 20 000 en haute saison. Amateurs de techno, bienvenue dans la plus grande « Party » d’Asie.

Spring Break à Cancun au Mexique, destination clubbing !

Des étudiants du monde entier, surtout les français, n’hésitent pas à économiser plusieurs années pour s’y rendre ! Des soirées de folies attirent chaque année les plus grands fêtards du monde entier, surtout les plus fortunés. Entre le voyage, l’hôtel, les pass pour les soirées, l’alcool, les additions grimpent, grimpent, grimpent… appelons les : « les vacances de fortune » ! La Spring Break fait partie de la culture américaine, je vous invite d’ailleurs à regarder le film « SpringBreakers » qui vient de sortir en mars 2013. Un film très attendu en France et aux Etats-Unis, le film traite d’une tradition estudiantine qui vise de plus en plus à s’implanter en France, où de nombreux séjours sont organisés pour permettre aux étudiants de faire la fête dans des endroits toujours plus paradisiaques.

Beats et décibels en Croatie !

L’île de Pag, nouvelle destination festive, se trouve dans le Nord de la Mer Adriatique et possède des paysages similaires à ceux de la Corse. Elle est un lieu de vacances très prisé en Croatie pour son climat tempéré, ses longues plages de sable blanc, et l’ambiance toujours festive de ses night clubs. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme :  » Le Petit Ibiza Croate « . Chaque année, à partir du mois de juillet, déferlent sur l’île de Pag des milliers de jeunes fêtards venus de toute l’Europe pour passer des vacances de folieeee ! Elle est le centre névralgique de tous les jeunes clubbers d’Europe centrale et de l’Est. Au programme, sur la célèbre plage de Zrce à côté de Novalja : beach Party, after Beach Party, après midi mousse, jet ski, saut à l’élastique, bronzette sur la plage ou encore boat Party depuis le port de Novalja, de quoi satisfaire le plus grand nombre de vacanciers !

Les clubs incontournables de l’île de Pag sont le Papaya, l’Aquarius, et le Kalypso. J’ai tenu à vous parler de cette île, car elle est réputée pour être LA référence pour passer des « vacances clubbing » agréables, peu onéreuses et dépaysantes à souhait. Partir entre amis sur l’île de Pag, c’est la garantie de passer des vacances festives réussies, pour un budget raisonnable, grâce aux multiples hébergements bon marché de la ville de Novalja.

C’est maintenant à quelques kilomètres de l’île que je vous emmène : à Novalja et Hvar ! Vous connaissez ? Ne manquez pas le centre-ville de Novalja avec vue plongeante sur la mer Adriatique. En fin d’après-midi, les terrasses commencent déjà à s’animer, et le soir les gigantesques bateaux appelés « Boat Party » prennent le relais et vous attendent sur le dance-floor. L’île de Hvar, quant à elle, est surnommée « le Saint-Tropez Croate », le rendez-vous de la Jet set hollywoodienne : des discothèques prisées, où strass et paillettes s’entremêlent à merveille. Je vous recommande le bar « Carpe Diem » qui a fait la réputation du petit port.

La liste n’est pas exhaustive… des clubs de plus en plus prisés s’ouvrent chaque année aux quatre coins du monde. Amateurs de « Grosses Soirées », ou de nuits blanches, rendez-vous dans ces différents spots, et bonnes teufs à vous !

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le jeudi 12 septembre 2013

Vos commentaires

Je cherche destinations pour quitter ce régime français ou avec peux d argent ont y arrive pas g un diplôme bar brasserie et plusieurs expériences dans nombreuses discothèques et bar dans plusieurs pays merci de me contacter si vous avez des idées intéressantes merci pour votre compréhension sincères salutations

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.