De jeunes étudiants qui se réunissent dans les caves de leur Université pour jouer de la musique rock, rien d’original. Pourtant, les cinq membres de Los Bunkers ont une singularité : ils viennent du bout du monde, au sud du Chili.

Los Bunkers, le groupe de rock du bout du monde

Concepción, une ville moyenne du sud du Chili dont l’histoire se résume aux tsunamis et autres séismes qui l’ont traversée. En son centre, des étudiants du Lycée Salesiano et de l’Université tuent le temps en reprenant quelques succès des années 60. Parmi eux, le groupe Los Bunkers organise ses premiers concerts. Des concerts du bout du monde…

La musique rock de Los Bunkers s’installe à Santiago

Les voyages forment la jeunesse. Les jeunes adolescents décident dès les premières semaines du nouveau millénaire de se produire dans la capitale chilienne. Un rêve de gosses, et l’envie forte de montrer à un public toujours plus large ce que valent les rockeurs du bout du monde. Un album plus tard (Los Bunkers en 2001), les jeunes chiliens deviennent un des groupes rock les plus populaires du pays. Leurs sons, influencés par les instruments traditionnels et le mouvement rock des années 70, s’ouvrent à de larges espaces musicaux. Des musiciens du bout du monde…

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mercredi 30 mai 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.