C’est entre les VIème et VIIIème siècles avant J.C que la cité de Pétra fut fondée. Par qui ? Les nabatéens, un peuple de commerçants nomades arabes, qui avaient bâti les bases d’un vaste empire commercial dans cette région, s’étendant jusqu’en Syrie !

Des commerçants nomades réputés pour l’abondance de leurs biens, qui firent rapidement l’objet de nombreuses convoitises…

Le choix de cette cité ne fut pas un hasard. La cité de Pétra, au cœur de la roche naturelle était un endroit très accidenté, qui les protégeait de toutes attaques extérieures. Pour y pénétrer, il fallait oser s’aventurer dans des parcours sinueux, encerclés de falaises, pouvant atteindre pour certaines plus de 300 mètres de haut… une véritable forteresse naturelle !

La cité prospéra de siècle en siècle, grâce à son emplacement stratégique, reliant l’Égypte au Moyen-Orient : d’un côté la mer Morte, de l’autre la mer Rouge. Mais… au XIIème siècle, la multiplicité des axes commerciaux majeurs fit perdre sa place stratégique à la cité de Pétra… elle fut peu à peu oubliée.

Pétra, la ville troglodyte !

Sculptée dans la roche, cachée entre les montagnes granitiques, les constructions de cette cité sont des plus atypiques. Les montagnes aux vives couleurs de la cité de Pétra sont tantôt creusées dans la roche, tantôt souterraines.

170 ans de recherches ont apporté plus de questions que de certitudes : pourquoi tant de monuments au sein de la cité ? Quelles étaient les croyances des nabatéens ?

Longtemps oubliée, Pétra fut redécouverte par le monde occidental, grâce à l’explorateur Suisse Johann Ludwig Burckhardt en 1812. Cet aventurier voulait à tout prix, croire en l’existence de cette incroyable cité. Il faudra cependant attendre 1924, pour que les premières fouilles archéologiques soient réalisées ! Depuis cette date, la cité n’a cessé d’être arpentée par des archéologues venus du monde entier. Chaque année, de nouveaux sites sont découverts, on en dénombre plus de 800 aujourd’hui.

Grâce à sa beauté et à son caractère unique, la cité de Pétra a été élue parmi les 7 nouvelles merveilles du monde ! Un défilé de près de 2 km de long, 150 mètres de large, un rêve à l’état pur. C’est lorsque le soleil jordanien vient pointer le bout de son nez, tôt le matin, que la cité festoie de toutes les couleurs : rouge, rose, jaune, avec des vues toutes plus surprenantes les unes que les autres.

Dans ce site à la fois montagneux et rupestre, il est stupéfiant d’avoir pu découvrir des structures aussi sophistiquées, aussi belles que celles retrouvées à Alexandrie, en Égypte. Pétra était il y a plusieurs siècles, une véritable cité avec ses quartiers d’habitations, ses artisans, ses ruelles, sans oublier ses temples, pour honorer les dieux nabatéens. C’est tout de même curieux comme lieu d’habitation car, tous les éléments pour y vivre n’y étaient pas, comme l’eau par exemple ! Les nabatéens ont dû construire des installations hydrauliques, de vrais réseaux de canalisations taillés durement dans la roche, un vrai travail de maître !

La particularité de Pétra ? Son coté naturel avec ses falaises de gré, où se dessine une palette de couleurs surprenantes ! Pétra est également particulière par son architecture, avec ses nombreux vestiges romains, ses imposants tombeaux sculptés dans la roche, et ses immenses montagnes. La roche est organisée, avec des strates aux déclinaisons de couleurs surprenantes, n’attendez plus un instant, partez visiter cette merveilleuse cité jordanienne.

Pour voyager plus loin :


Par Jessie, le vendredi 30 août 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.