Il y a 10 ans, Axelle est partie vivre un an au Chili. Elle nous raconte ses excursions sur place et son intégration au sein de la population chilienne, où elle a travaillé en tant que directrice artistique.

« J’ai pris la décision de partir en 10 minutes. »

« Suite à un appel de ma sœur qui vivait au Chili, j’ai pris un billet open valable pendant un an. L’excitation du départ m’a aidée à passer les étapes administratives. »

« Je suis arrivée à Santiago dans un duplex énorme. »

« En arrivant en avion sur Santiago, on peut voir les bidonvilles, ça fait un drôle d’effet. La ville est très grande, organisée à l’américaine. Ce qui m’a le plus interpelée, ce sont les vieux bus jaunes. » « Les chiliens sont très accueillants, très curieux. Par exemple, je suis châtain, mais pour eux j’étais blonde aux yeux clairs. »

« Il y a une étendue de régions à découvrir. »

« Le désert d’Atacama est assez connu. C’est un désert de sel au nord du Chili. Cette étendue de sel est vraiment étonnante. Dans le village, juste à côté, on a de petites maisons construites en chaux. C’est vraiment à voir. Il y a aussi les geysers Del Tatio : il faut prendre les mini-bus locaux pour traverser le désert. Les geysers au lever du soleil sont magnifiques. » « En dehors du Chili, j’ai visité les chutes d’Iguaçu, ces trombes d’eaux qui rugissent. C’est extrêmement surprenant. En bateau, lorsqu’on arrive en dessous de la chute d’eau, c’est… Whaouuu ! A côté, on peut aussi visiter le parc naturel : les papillons et les araignées sont magnifiques.

« J’ai organisé un barbecue en octobre pour mon anniversaire. »

« J’ai pu réaliser un rêve : faire un barbecue en octobre pour mon anniversaire. Ca a été un des moments les plus émouvants de mon séjour au Chili, ça a l’air tout bête, mais ça m’a beaucoup marquée. »

« Parler espagnol, c’était le plus difficile. »

« Je pensais avoir des bases en espagnol, mais pas du tout. J’ai pris des cours très vite. Pour travailler, j’ai été obligée de prendre le téléphone pour me vendre. Ca m’a appris que j’étais une étrangère dans un autre pays. Ca a été un apprentissage de vie essentiel pour moi : ça m’a appris l’humilité, la patience, à comprendre les autres, la culture… Mais aujourd’hui je suis bilingue, et j’ai pu valoriser mon CV quand je suis revenue en France. »

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mardi 6 décembre 2011