Claire et Guillaume, auteurs du blog A la croisée des chemins, reviennent tout juste d’un tour du monde de 477 jours. Leur objectif de départ : partir et agir bénévolement dans des associations locales pour la protection de l’environnement. Pari réussi semble-t-il lorsqu’on entend le ton enjoué de leur témoignage.

« On voulait trouver un moyen de rencontrer les gens sur place. »

L’idée de notre tour du monde, c’était d’aller à la rencontre d’associations et de proposer nos services en tant que bénévole. On avait très envie d’aller sur le terrain. Par exemple, au Sénégal, on a travaillé pour une association qui protège la mangrove et nous avons participé à la replantation d’arbres.

« On a traversé l’Atlantique en cargo. »

Le cargo nous a permis de prendre le temps et de vivre notre voyage autrement. Pendant plus d’un mois, on a rencontré d’autres voyageurs avec des récits extraordinaires : un écrivain autrichien par exemple était à bord avec nous pour revivre le même voyage que sa grand-mère avait fait 50 ans auparavant. Avec l’équipage, on fondait une petite famille, on discutait beaucoup, et le contact avec eux était très intéressant.

« Pendant notre voyage, on a travaillé pour des associations locales. »

En Bolivie, on a travaillé pour une association qui faisait la promotion de fours solaires en milieu rural. Pour nous, c’était un échange donnant-donnant, on ne voulait pas avoir l’image du gentil blanc qui vient aider les pays pauvres. On a beaucoup appris de la population locale.

« Voyager en soi a forcément un impact sur l’environnement. »

On a pris l’avion le moins possible, manger dans des petits bouis-bouis dans la rue ou encore dans des restos tenus par des locaux. On essayait également de privilégier les hôtels tenus par les locaux. Mais c’est vrai que voyager en soi a forcément un impact sur l’environnement.

« On a fait du woofing ! »

Le woofing, c’est un réseau qui permet de mettre en contact des fermes bio et des bénévoles comme nous. En échange du travail, on a le gite et le couvert offert.

« L’île de Pâques, un confetti en plein milieu de l’océan. »

L’île de Pâques est un des endroits incroyables que nous avons traversés. En Inde, on a également été invité à un mariage. C’était une expérience rigolote…

« Il est important de partir avec quelqu’un sur qui on peut compter. »

Il est important de partir avec quelqu’un qu’on connait bien. Ce voyage nous a renforcé au niveau de notre couple. On sort très heureux de cette expérience.

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le dimanche 26 août 2012

Vos commentaires

Merci beaucoup MixCity de nous avoir accueilli Dans votre radio ! A bientôt !

bonjour quelqu’un pourrait-il me donner s’il vous plait l’adresse mail personelle de claire et guillaume?j’aurai des questions à leur poser sur un projet de voyages régulier à Vladivostok en russie.merci d’avance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.