Français d’origine chinoise, Le Yin a 35 ans. Son histoire commence au Vietnam après que ses parents aient fui la Chine pendant la guerre sino-japonaise. Il vit aujourd’hui à Paris et anime un blog sur la cuisine asiatique.

« J’ai une double culture depuis mon enfance. »

Si je me sens aujourd’hui foncièrement français, j’ai eu une éducation chinoise par mes parents. Avec beaucoup de pression pour mes études par exemple. Pour mes parents, l’éducation était un moyen de permettre à leurs enfants de progresser dans l’échelle sociale, de devenir meilleur. A l’adolescence, j’ai eu envie de profiter de la vie, de prendre du recul par rapport à mon éducation chinoise. A un moment, j’ai pris des cours de chinois et me suis intéressé à l’histoire de mes parents, pour comprendre les valeurs qu’ils véhiculaient. Ca m’a permis de trouver un équilibre entre ma vie avec les français et celle que j’avais avec ma famille.

« Il y a pour moi deux communautés de chinois à Paris. »

Mes parents étaient dans la vague d’immigration asiatique de la fin des années 70. Ce sont les migrants que l’on trouve dans le 13ème arrondissement de Paris. Je suis admiratif de cette génération qui a su s’intégrer par le travail, sans remous. A l’inverse, la vague d’immigration asiatique des années 90, principalement installée à Belleville et dans le 3ème arrondissement, s’intègre moins. Chez ces chinois, la notion de « ne pas perdre la face » est très forte. Ils vont par exemple envoyer des photos d’eux au « pays » avec un beau costard et une belle voiture qu’ils auront louée pour l’occasion afin de montrer leur réussite. En réalité, la plupart déchante en arrivant en France et s’intègre donc beaucoup moins que les générations précédentes.

« J’anime un blog sur la cuisine asiatique. »

Mon envie avec ce blog est de partager la culture chinoise. La gastronomie est pour moi un bon moyen d’échanger avec mes lecteurs. N’hésitez pas à venir découvrir mes recettes !

Pour voyager plus loin :


Par Aurélie, le lundi 19 novembre 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.