Louise fait partie de ces parisiens rêveurs qui ont tout quitté. Et ceci deux fois de suite. Une première fois en 2008 puis en 2011. Une perpétuelle bougeotte motivée par l’envie de découvrir le monde.

« J’avais une forte envie de découvrir le monde. »

Je n’ai pas peur de partir seule mais je suis toujours partie accompagnée. C’était des projets communs au départ.

« J’ai été figurante dans un film du National Geographic. »

Je n’avais pas au départ une démarche de trouver un travail. Mais à la fin de mon premier voyage en Asie, sur une petite île en Malaisie, une femme anglaise est venue me voir en me demandant si je voulais être figurante pour un film du National Geographic. Du coup, ce fut pour moi une belle expérience de cinéma. Un job de rêve même si on me voit à peine dans le film. J’ai aussi travaillé dans un centre de plongée avec des conditions assez dures. Pas de weekend, des journées longues. Deux expériences très différentes.

« J’ai participé à la fin d’une transaltlantique en voilier en Amérique du Sud. »

J’ai rejoins mon copain au Brésil sur un voilier. De la pleine mer pendant plusieurs jours, du Brésil à l’Amazonie. C’était la première fois que je montais si longtemps sur un bateau. On a vécu des moments uniques. Un ciel complètement étoilé la nuit. Vivre les quarts. Faire à manger. J’ai été fascinée par cette expérience humaine.

« Le temps passe beaucoup plus lentement sur un bateau. »

Ce fut un voyage assez psychologique. J’étais dans l’observation, la contemplation. Regarder la mer, au milieu de l’océan, ce n’était pas rien pour moi.

« Une de mes plus belles rencontres de voyage : un requin baleine. »

Ma plus belle rencontre de voyage ? C’était en Malaisie : pendant 45 minutes, j’ai nagé avec un requin baleine. Le toucher, sentir ses nageoires tout près, ça n’a pas d’égal !

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le dimanche 9 septembre 2012

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.