Marion et Yves partent fin 2013 parcourir le monde. Leur objectif est d’étudier l’impact du tourisme de masse sur l’environnement. Quelques mois avant le départ, ils nous racontent comment s’organisent leurs préparatifs.

« Nous partons étudier l’impact du tourisme sur l’environnement. »

Notre démarche, c’est d’aller rencontrer les populations locales et de leur demander à travers des interviews comment elles ressentent l’impact du tourisme de masse, notamment sur les sites culturels majeurs (Machu Picchu, île de Pâques…). On part le 2 octobre 1013 !

« On s’est donné un an pour préparer ce tour du monde. »

Je suis revenue d’un chantier humanitaire fin octobre 2012. Je suis très vite allée voir Yves pour qu’on organise ce tour du monde. Yves a dû ensuite gérer la fin de son travail et moi la fin de mes études. Nous avons aussi commencé à contacter des personnes qui pourraient nous aider dans notre projet. On a créé un site internet en plusieurs langues et on contacte des connaissances que nous avons déjà sur place.

« C’est en Italie que nous avons pris conscience de l’empreinte carbone du tourisme de masse. »

Nous sommes allés en Italie début 2012. C’est un pays avec beaucoup de patrimoine mais malheureusement l’Etat n’entretient pas toujours ces merveilleux sites souvent classés par l’Unesco.

« Nous allons organiser des expositions à notre retour. »

Nous allons interviewer sur place des commerçants, des agriculteurs et des experts en bio-diversité. Ces témoignages nous permettront d’organiser des expositions à notre retour. On pourra aussi voir ces documents sur nos deux sites internet : yveslecailtel.wix.com/tourdumonde et mariondisdier.wix.com/photo. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés par notre projet !

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le dimanche 28 avril 2013

Vos commentaires

Bravo pour ce projet gigantesque… Et ô combien utile à mon avis au final..
Bonne chance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.