Yufei étudie le commerce international à Paris depuis un an et demi. Cette jeune chinoise de 24 ans nous a raconté son intégration dans la vie parisienne.

« La nourriture, c’est ce qui me manque le plus de la Chine. »

Les plats, les spécialités chinoises me manquent. Le poulet au riz cantonais, les aubergines au goût de poisson, les tomates avec des oeufs… Hmmm.

« En France, l’accès à la culture est facile. »

Depuis quelques années, les chinois préfèrent l’argent à la culture. En France, l’accès à mes passions est plus facile : il y a beaucoup d’associations et ce n’est pas cher.

« Les européens sont plus égoïstes que les chinois. »

En Chine, nous pensons d’abord aux autres avant nous-même. Un jour, alors que j’étais en colocation avec un français, je lui ai demandé de m’aider à comprendre un texte. Il m’a répondu : non, plus tard. Ce ne serait jamais arrivé avec un chinois, il m’aurait aidé tout de suite. Ce fut mon premier choc culturel.

« Les chinois parlant le français s’intègrent plus facilement à Paris. »

Il y a plusieurs catégories de chinois à Paris. A partir du moment où il parle bien la langue française, ils s’intègrent facilement. Par contre, je connais des chinois qui sont là depuis plusieurs années et qui n’ont pas fait l’effort d’apprendre la langue française. Pour eux, c’est plus difficile.

« Dans 30 ans, je serai de retour en Chine. »

Mais d’ici 10 ans, j’espère être encore en France. J’aimerais trouver un travail après mes études et profiter de ma vie ici. Pour après retourner en Chine.

 

Découvrez sur MixCity Radio d’autres interviews de chinois dans l’émission « Derrière les yeux bridés » animée par Aurélie de curieusevoyageuse.com.

Pour voyager plus loin :


Par Aurélie, le lundi 18 juin 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.