Ca y est, vous êtes enfin prêt à vous lancer dans ce beau projet de tour du monde ! Si votre motivation est grande, beaucoup de questions restent encore sans réponse : comment partir de votre travail ? Que faire de votre logement pendant votre absence ? Quel budget prévoir ? Dans ce premier article, nous vous proposons quelques pistes pour partir sereinement de votre travail actuel.

Combien de temps partir ?

Certains voyageurs du monde partent quelques mois, d’autres plusieurs années. La période que vous allez fixer sera déterminante : si vous projetez un voyage de quelques mois, les solutions pour quitter votre employeur seront nombreuses et négociables ; si vous souhaitez partir plus d’un an, vous serez certainement obligé de mettre un terme à votre contrat de travail.

Partir quelques semaines : les congés payés

Un tour du monde s’étalant sur une courte période (quelques semaines) s’organise assez facilement : vous pouvez en effet utiliser vos congés payésvos RTT ou encore un congé sans solde. Tout reste négociable avec votre employeur (dans les limites légales et conventionnelles). Afin d’éviter les déconvenues, renseignez-vous plusieurs mois avant votre départ auprès du service du personnel de votre entreprise et des administrations concernées.

Partir moins d’un an : le congé sabbatique

Le congé sabbatique est très utilisé par les voyageurs pour organiser un tour du monde. Ce congé permet à un salarié du secteur privé de partir de son entreprise pour « convenance personnelle » lors d’une période comprise entre 6 et 11 mois. Deux conditions principales sont à respecter :

Les autres conditions légales sont à consulter sur le site officiel de l’administration française. Là encore, renseignez-vous auprès des administrations ou de votre service du personnel plusieurs mois avant votre départ. Sachez enfin que votre contrat de travail sera suspendu pendant votre congé sabbatique et que vous ne serez plus rémunérés.

Partir plus d’un an : le départ de l’entreprise

Si vous projetez de partir plusieurs années, voire de travailler à l’étranger pendant votre tour du monde, vous serez certainement obligé de mettre un terme à votre contrat de travail actuel. Deux possibilités s’offrent à vous :

Dans les deux cas, vous ne serez plus rémunérés après votre départ de l’entreprise. Il est donc prudent de vous assurer que vous aurez de quoi vivre pendant plusieurs mois, soit grâce à des réserves personnelles, soit par le biais d’un travail trouvé à l’étranger. Sachez enfin que voyager pendant plusieurs années rendra difficile votre intégration professionnelle à votre retour en France : certes, vous aurez acquis une expérience d’une richesse incroyable, mais saurez-vous reprendre un rythme métro-boulot-dodo ? Vous intégrer dans un job « traditionnel » ? Se poser les bonnes questions avant votre voyage vous permettra de partir en toute sérénité, et surtout de revenir en France dans les meilleures conditions.

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le lundi 28 novembre 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.