La célébrité du volcan islandais est internationale. L’Islande abrite en effet les geysers les plus puissants du monde, un phénomène naturel assez spectaculaire !

Un peu de géologie…

L’Islande, terre de tous les extrêmes et de tous les contrastes. Des paysages sauvages qui, selon le temps et l’éclairage, évoquent le début ou la fin du monde : sols craquelés, fumants, geysers…

Mais pourquoi ? Parce que l’Islande possède un emplacement géographique et climatique presque unique au monde. Grâce à lui, on peut apercevoir dans certaines régions des geysers ! Son existence est liée à la combinaison d’un point chaud et de la dorsale atlantique, qui séparent les plaques nord-américaine et eurasienne. Sans ce point chaud, l’Islande ne serait pas visible, elle se trouverait au fond de l’océan.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les deux plaques qui supportent l’île de l’Islande s’éloignent chaque année de 2 cm. En s’écartant, l’espace libéré est en permanence rempli par du magma provenant des profondeurs de la Terre. Voilà comment apparaissent les geysers, observés dans les endroits tectoniquement instables. Bref, si la réputation du volcan islandais n’est plus à faire (surtout auprès des voyageurs en avion), il est à noter que cette force de la nature est bien utile pour les résidents de ce terre agitée.

Lac naturel en Islande
Lac naturel en Islande

Le volcan islandais a de l’énergie à donner !

Cratères, coulées de lave, failles multiples et variées, sans oublier les geysers, les eaux bouillonnantes, les sources d’eau chaude, le souffre… quelle effervescence sur cette île !

Cette activité volcanique en constante ébullition et la proximité du magma rendent disponible une énergie naturelle renouvelable, non polluante et à moindre coût, son nom ? La géothermie !

Les islandais ont bien conscience de la générosité que dame nature leur offre, ainsi, ils utilisent au quotidien les ressources naturelles pour faire leur énergie, comme l’eau chaude ou l’électricité…

De nombreuses maisons islandaises sont aujourd’hui chauffées et éclairées grâce à la géothermie, mais également des bâtiments publics, des serres de fruits et légumes… .Trois importantes centrales fournissent près de 20 % de la production d’électricité du pays !
Grâce à la géothermie, l’Islande est aujourd’hui classée parmi les pays les moins pollués au monde.

En ce qui concerne l’épuisement des ces énergies, les islandais ont parfaitement conscience que les ressources de la Terre ne sont pas inépuisables, ils prennent donc quotidiennement soin d’elle. Ils utilisent au mieux toutes les ressources naturelles de la Terre, afin de créer de nouvelles technologies, dans l’espoir qu’un jour, ils puissent se passer totalement des énergies fossiles comme le pétrole, le charbon. Bel exemple d’écologie les islandais !

Un volcan islandais nommé Geysir
Un volcan islandais nommé Geysir

Les sites géothermiques d’Islande

Commençons par le site de Geysir. Pour les amoureux de phénomènes volcaniques, rendez-vous sur la zone géothermique de Geyser : un voyage au centre du Cercle d’Or islandais. Geysir est une des plus petites régions d’Islande où la température est la plus haute ! C’est à elle que l’on doit le petit nom de « Geyser » du volcan islandais.

Il y a plus de 10 000 ans, la source d’eau bouillonnante qui sortait de son épigastre pouvait atteindre les 80 mètres de haut. Situé à 120m d’altitude, le site géothermique de Geysir s’étire jusque dans la vallée de l’Haukadalur. Autour de lui, une végétation luxuriante, le contraste avec dame nature est saisissant ! Le site de Geysir abrite une grande variété de phénomènes géothermiques : geysers, sources chaudes, solfatares, fumerolles, mares bouillonnantes… comme je vous le disais, une île en ébullition permanente.

Geysir vit jour après jour, au rythme des vibrations de la Terre. Ses geysers procurent assurément d’authentiques spectacles de lumière, un site incontournable, à ne surtout pas manquer !

Le geyser Stokkur

Il est le plus impressionnant de tous, si bien qu’il est devenu le pôle attractif touristique le plus important du cercle d’Or. En apparence, un trou rempli d’eau bleu quasi limpide, mais au moment de jaillir, l’eau forme une bulle turquoise gigantesque avant d’exploser en un jet pouvant atteindre les 25 mètres.

La zone géothermique de Hveragerði

Situé à moins de 45km de Reykjavik, le site d’Hveragerði, qui veut dire « les Jardins chauds » est une zone d’eau chaude très active. 

Il se repère de loin avec ses fumées provenant des nombreuses sources chaudes de la ville, où les islandais adorent se baigner. La zone d’Hveragerði est surtout connue pour la culture des fruits et légumes sous serre, qui permet aux habitants de la région de s’approvisionner en nourriture. Car ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Islande, seulement 1% des terres sont cultivables. Pourquoi ? Un climat trop incertain, en Islande il fait souvent trop froid, les terres gèleraient. Dans les serres, les fruits et légumes poussent bien, le sol est si chaud qu’il procure un chauffage naturel.

Suite au tremblement de terre du 29 mai 2008, une crevasse de 5km de long est apparue dans la région, ainsi qu’une énorme marmite de boue bouillonnante, qui fut baptisée « Leirgerður » ce qui signifie Gerður la boueuse.

Le volcan islandais n’a pas fini de vous étonner, croyez-moi !

L’Islande et ses grands espaces mettront au défi les plus grands sportifs d’entre vous, et pour ceux qui veulent se dépayser, entre les parcs naturel, les Fjords, les geysers, les aurores boréales dont je vous parlerai prochainement, côté dépaysement, vous serez servis !
Une île sensationnelle que vous ne serez pas prêt d’oublier…

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mercredi 2 avril 2014

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.