Wolfmother, c’est avant tout un chanteur : Andrew Stockdale. Leader de la formation depuis 2003, il a su mener le groupe sur la route du succès. En deux albums, Wolfmother est devenu un fier représentant du rock australien bien trempé.

Un premier album enregistré à Los Angeles

Wolfmother aime les voyages. Si leur premier EP fut enregistré en terre australienne, les trois compagnons de l’époque (Andre StockdaleIan Peres et Aiden Nemeth) décident de prendre le chemin de L.A. pour mettre en boite leur premier album éponyme. Le son produit est plutôt bien trempé, à l’image des titres Joker And The Thief, Woman et Dimension : un cri brut sorti tout droit du désert rouge. Le début d’un succès.

2012 : Wolfmother returns to Europe !

L’année 2012 sera riche pour Wolfmother : leur site affiche de nombreuses dates (notamment en Europe) et la promesse d’un troisième album. Alors en attendant d’aller les écouter en live, on vous laisse avec New Moon Rising, un titre qu’on aime bien glisser à l’antenne entre deux mixes électro. Un voyage dans un monde toujours un peu plus brut ! Yeah…

Pour voyager plus loin :


Par Sébastien, le mercredi 25 janvier 2012

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.